Voyage au cœur de la Suisse : Kambly une histoire de passion et de qualité

Ligne de prodution des biscuits Kambly - crédit photo: Kambly

alt

 

Il y a quelque semaine, j'ai eu la chance d'être invitée à faire une escapade en Suisse, pour aller visiter la célèbre fabrique de biscuiterie fine Kambly.
A la maison on est des sacrés gourmands aime se faire plaisir et ça m'arrive d'acheter les petits biscuits de cette marque, j'ai été donc ravie de pouvoir aller voir avec mes yeux le lieu où ils sont fabriqués (avec l'espoir de ne pas en être déçue ;-).
Et bien, je me suis enthousiasmée à découvrir une entreprise industrielle de taille humaine, gérée depuis trois générations par la même famille de passionnés, dont les valeurs se traduisent dans la qualité de leurs produits. Voilà mon voyage en mots et en images.

La veille de notre visite, je suis partie de Paris pour Berne en TGV en compagnie, entre autres, d'une joyeuse bande de journalistes plus deux bloggeuses d'autres domaines que celui culinaire (ça a été la première fois dans ma vie de bloggeuses que je me suis retrouvée à être la seule bloggeuse culinaire ;-). Ça a été aussi la première fois de ma vie que je mettais les pieds en Suisse et j'ai été heureuse de cette découverte.

Le paysage helvétique est très vert comme je l'imaginais, le voilà en quelques images prises par la fenêtre du train:

Paysage helvétique

Paysage helvétique 2

A Berne j'ai séjourné l'espace d'une soirée et d'un réveil le lendemain matin, mais cela m'a suffit pour avoir l'aperçu d'une ville très jolie, qui mériterait une visite plus approfondie.

Berne

...j'ai même vu une horloge suisse (une vraie ! ;-) sur laquelle mon regard n'a pas pu s'empêcher de se poser.

Horloge suisse

Le soir de notre arrivée à Berne, après une poignée de minutes pour se préparer, nous nous sommes dirigés au Kornhauskeller : il s'agit d'un grenier à grain (« kornhauskeller » veut dire « grenier à grain » en allemand) du 17è siècle devenu un restaurant de nos jours.

La salle du Kornhauskeller - crédit photo: Kambly

La cuisine est d'inspiration italienne (n'en soyez pas étonnés comme moi au premier abord, en Suisse il y a le Canton du Tessin qui est italien, voilà pourquoi on retrouve l'influence italienne dans la cuisine suisse), la cuisine je disais, est d'inspiration italienne et de bonne qualité, et le cadre est tellement magnifique que je vous conseille la visite, si vous passez par Berne.
La soirée au Kornhauskeller a été très sympathique, nous étions en compagnie d'une partie de l'équipe Kambly et ça a été l'occasion de faire la connaissance de personnes très agréables (...cela promettait bien pour le jour d’après ;-).

Le lendemain, direction la gare de Berne pour aller prendre le train qui nous conduit au village de Trubschachen où l'entreprise Kambly est nichée, au cœur de l'Emmental.
Et là, la surprise a été de monter dans le «train Kambly».
Il s'agit du train qui relie Berne à Lucerne et qui, à l'occasion des 100 ans de Kambly, a été « relooké » aux couleurs de la marque.
Kambly est une marque très forte et très appréciée en Suisse, le train m'en a fait rendre compte (elles ne sont pas nombreuses les entreprises qui peuvent s'offrir un train entier n'est-ce pas?).

Train Kambly

Train Kambly 2

Trubschachen est un tout petit village marqué par l'aventure Kambly : c'est ici que l'histoire de cette entreprise a commencé il y a trois générations, ici que l'entreprise s'est développée et ici qu'elle reste, fière de ses valeurs et de ses traditions, même si elle a désormais franchi les frontières suisses avec ses produits.
J'ai beaucoup apprécié ce lien avec le terroir, l'entreprise cherche le plus possible à utiliser des matières premières (oeufs, lait, farine, etc.) locales, prévenantes des producteurs du coin (...et vu ma sensibilité "d'amapienne", j'ai trouvé ce détail un point fort pour une entreprise qui produit à échelle industrielle).

Village de Trubschachen - Suisse

Nous n'avons pas du faire beaucoup de route pour rejoindre l'entreprise: elle longe les rails .

Une fois sur le seuil, c'est Mr Kambly en personne – avec son équipe – qui nous accueillis avec le grand sourire qui le caractérise. Il représente la troisième génération à la tête de l'entreprise fondée par son grand-père et c'est un sacré passionné de son métier et de ses produits, comme j'aime.

Mr Kambly

Oui, j'ai eu un coup de cœur pour ce grand Monsieur très accessible, qui nous a fait visiter lui-même la ligne de production de son entreprise et il nous a expliqué sa stratégie basée sur le « respect pour une qualité irréprochable, sur l'innovation et le développement ». Mais le développement chez Mr Kambly ne doit pas se réaliser au détriment de la qualité.
C'est son grand-père qui a établi la « qualité Kambly » en temps de guerre : vu que pendant les conflits mondiaux les matières premières étaient rares, contre toutes les stratégies commerciales traditionnelles, Mr Kambly senior décida d'arrêter la production de ses pâtisseries fines pour ne pas en baisser la qualité et reprendre la production quand les jours seraient meilleurs.
Cette décision a été gagnante au fil du temps, car l'attention portée à la qualité est devenue la marque de fabrique de l'entreprise et le fil conducteur de sa stratégie au fil du temps.
Cela a permis à Kambly d'établir un rapport de confiance avec ses consommateurs (la « relation de confiance » entre producteur et consommateur c'est d'ailleurs ce qu'une marque signifie pour Mr Kambly).

Le grand-père de Mr Kambly était boulanger à Trubschachen, mais il n'était pas un boulanger comme les autres, sa « vision » était différente: il partait de la constatation que les boulangers traditionnels offrent une large gamme de produits à un public restreint, comme celui du village.
Alors pour se différencier des autres, Mr Kambly senior opta pour la stratégie inverse : offrir une petite gamme de produits à un public plus vaste, en dehors du village de Trubschachen. Et c'est à partir de cette vision avant-gardiste que tout à commencé pour l'entreprise Kambly.

A partir d'une recette de famille, ce boulanger hors du commun se lança dans la production des Bretzeli (appelés Fine Crêpe en France), des gaufrettes fines comme des crêpes, typiques de la tradition helvétique. Il les proposa hors du village et ce sont ces biscuits qui ont fait la réputation de Kambly et, de nos jours encore, ils représentent le produit phare de la marque.

La recette des Bretzeli remonte au Moyen-Age, comme je l'ai découvert en regardant les panneaux qui expliquent l'histoire du pain chez Kambly.

La préparation des Bretzeli au Moyen age

Ce qui est étonnant c'est que la façon de préparer les Bretzeli, similaire à celle des gaufres, se retrouve aussi beaucoup plus au sud, en Italie, dans les Abruzzes de ma grand-mère où l'un des biscuits les plus anciens et traditionnels est la "ferratella" qui se prépare avec un fer similaire à celui des Bretzeli (comme quoi c'est vrai que les traditions voyagent...).

Pour revenir à Kambly, la famille est très présente dans l'usine, ainsi que les anciens outils et les boites d'époque qui racontent l'histoire extraordinaire de cette entreprise.

Famille Kambly et ancien moule

Anciennes boîtes à biscuits Kambly

Mr Kambly nous a avoué que ce qui le stimule, c'est le rêve du consommateur exigeant qui a envie de se faire plaisir et qui est à la recherche d'unicité et d'authenticité : et voilà que Mr Kambly répond tout en finesse à ce besoin, avec des biscuits qui sont des petits chefs d'œuvre, aux formes et aux saveurs élégantes.
Je n'ai pas de photos de la ligne de production qui doit rester secrète, mais j'ai vu avec mes yeux les ingrédients de première qualité (ils en gèrent plus de 600!) défiler sur les tapis roulants et la précision dans la fabrication des biscuits.
Mr Kambly nous expliquait que chaque biscuit à son propre moule, avec une forme précise qui en exalte les ingrédients et les textures. Ces moules sont fabriqués sur mesure dans un atelier qui appartient à la marque.

Vu la passion et la maîtrise avec laquelle Mr Kambly nous parlait de ses biscuits, pendant la visite je lui ai demandé s'il contribuait en première personne à la création des nouveaux biscuits.
Avec un grand sourire il a exclamé : « Toujours! ». Puis, en m'étonnant avec son parfait italien il a exclamé: « MI PIACE! » (« ça me plait! » en italien).
Poursuivant sa conversation en italien, il m'a dit que sa passion c'est d'imaginer les nouveaux biscuits (sérieux ??)!
Il fait des croquis, ensuite il les donne aux maîtres chocolatiers de l'entreprise qui développent des prototypes, et voilà comment les nouveaux produits voient le jour (...si ce n'est pas celle là une sacrée passion! :-).
J'avoue que pendant cette conversation j'ai eu le doute qu'il me disait tout ça juste pour me faire plaisir et qu'en réalité il ne touchait pas aux biscuits. Et bien, j'ai du me raviser lors de l'atelier biscuits de l'après-midi, où j'ai vu Mr Kambly à l'œuvre!

Après la visite de la ligne de production des biscuits, nous avons visité l'Univers Kambly, un espace ouvert au public (des pullmans entiers déposent ici des familles qui arrivent même de loin pour visiter cet endroit).
Ici il y a une cafeteria, des animations qui parcourent l'histoire de la marque, un magasin d'usine où pouvoir acheter les biscuits en choisissant parmi plus de 100 références et - cerise sur le gâteau - on peut participer à des ateliers biscuits animés par les maîtres chocolatiers, où l'on apprend à fabriquer les biscuits de la marque de façon artisanale et on repart à la maison avec ce que l'on a fabriqué.

Et c'est ça que nous avons fait dans l'après-midi, j'ai adoré ! Voilà nos chefs-d’œuvre en images :

Atelier biscuits chez Kambly - crédit photo: Kambly

La maître chocolatière suisse et nous, les participants - crédit photo Kambly

Et voilà Mr Kambly qui s'est prêté au jeu en participant lui aussi à l'atelier avec nous.
C'est là que j'ai eu la preuve qu'il met réellement « les mains à la pâte ». Il maîtrise la fabrication des biscuits, comme son grand-père lui a appris quand il était petit, ses gestes sont ceux d'un réel passionné.
Pendant l'atelier nous avons discuté un peu des mariages heureux des saveurs, des textures, et vraiment il s'y connait en pâtisserie (...j'ai même essayé de me faire donner quelques recettes et secrets de fabrication mais il est "bouche cousue" sur ce sujet ;-).

Mr Kambly prépare des biscuits pendant l'atelier - crédit photo: Kambly

Mr Kambly et moi - crédit photo: Kambly

On trouve les produits Kambly aussi en France, dans les épiceries fines et les supermarchés, mais si vous avez en programme un voyage en Suisse, je vous conseil un détour à Trubschachen pour aller visiter l'Univers Kambly, vu qu'il est ouvert et conçu pour le public.

Organisez-vous pour participer à l'atelier de biscuits (on en organise aussi pour les enfants) et prévoyez des gros sacs à remplir de biscuits que l'on ne trouve pas en France. Oui, parce que même si la gamme exportée en France est vaste et représentative, il y a des références qui n'ont pas encore franchi la frontière suisse.
En faisant un tour rapide dans les rayons avant de partir, j'ai déniché par exemple les « Mignon » : des biscuits fins laqués avec une fine couche de jus de citron et de sucre, que je trouve délicieux. Je n'ai pas la recette bien évidemment, mais je crois que mes prochains biscuits faits maison seront inspirés des Mignon : affaire recette à suivre donc!

Un grand merci à Mr Kambly et à son équipe pour nous avoir ouvert leurs portes et nous avoir fait découvrir leur monde, leur art de vivre, leur culture d'entreprise et leur culture culinaire.

Page Facebook Kambly

 

Billet sponsorisé par Adrider

Publié dans Reportages

Imprimer

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

Participant à cette conversation

Commentaires (15)

Charger les commentaires précédents
  • Un délicieux et bien agréable voyage gourmand<br />Je te souhaite une bonne soirée<br />Valéri€

    Raccouci URL:
  • Aprile

    moi aussi les mignons sont mes préférés !<br /><br />Bien qu'habitant en Suisse, je ne suis jamais allée visiter Kambly. Merci pour l'idée !<br /><br />PS: Bravo pour votre blog, c'est toujours un plaisir de lire vos billets.

    Raccouci URL:
  • Effectivement, je confirme, Kambly tout comme Wernli (biscuits très très ressemblants) sont des marques très connues ici en Suisse ! En ce qui me concerne, je ne peux plus avaler un seul de ces biscuits, un goût de base identique dans chaque variante, un petit goût de carton, je ne sais pas...<br />Ceci dit, tes photos sont très jolies et le reportage très intéressant ! Alors as-tu compris le switzerdûtsch ? :P

    Raccouci URL:
  • Waouh je suis jalouse, j'adore leur gâteaux ! Je note qu'ils font des ateliers<br />merci de ce voyage et de cette histoire<br />Bises

    Raccouci URL:
  • tricia 13

    Merci Silvia, pour ce passionnant reportage.

    Raccouci URL:
  • superbe voyage, je suis jalouse!

    Raccouci URL:
  • Joli périple!!

    Raccouci URL:
  • J'adore la Suisse et ton report m'a permis d'y être le temps de sa lecture ! Beaux produits !<br />Amitiés d'Isa-Marie

    Raccouci URL:
  • Cette article est passionnant. Je connais cette marque que j'apprécie et tu nous confirmes l'importance donnée à la qualité des produits. Tu me donnes l'envie de revenir passer mes vacances en Suisse pour ces verts paturages et passer à la boutique goûter toutes ces spécialités. <br />Des bises

    Raccouci URL:
  • Cette article est passionnant. Je connais cette marque que j'apprécie et tu nous confirmes l'importance donnée à la qualité des produits. Tu me donnes l'envie de revenir passer mes vacances en Suisse pour ces verts paturages et passer à la boutique goûter toutes ces spécialités. <br />Des bises

    Raccouci URL:

Archives

Le site partenaire:

Membre de:

 

Slow Food

 

Logo Blog Appetit Wikio - Top des blogs - Gastronomie Logo 750 grammes aime ce blog

Copyright © 2007 - 2016 Savoirs & Savoirs (Textes et Photos de Silvia Santucci). Tous droits réservés.
Développement Newgle