Baci faits maison: des chocolats super-terribles!

Baci chocolats
Avez-vous jamais goûté les Baci?
Ce sont des chocolats italiens « mythiques », inventés il y à presque un siècle chez Perugina et que - bon gré mal gré - je pense qu'ils soient gravés dans la mémoire d'au moins 3 générations d'italiens. Leur nom veut dire « baisers » (au singulier ça fait Bacio) et ils sont absolument délicieux.
Une forme irrégulière, une petite « bosse » qui suscite la curiosité de savoir qu'est que c'est, le tout enrobé de chocolat noir. On croque, et une farce de chocolat au lait et poudre de noisettes se dégage, on arrive finalement à croquer la « bosse » et une noisette entière marque le fameux goût typique de ces chocolats.
Mais en plus de leur goûts, la caractéristiques qui en a déterminé le succès depuis qu'ils ont été inventés (mise à part les campagnes publicitaires massives, of course ;-) c'est ce que l'on trouves quand on déballe le chocolat de son papier aluminium: une cartouche avec une phrase d'amour ou un proverbe d'un poète ou un écrivant célèbre (...mais aussi des mystérieux « anonymes »). Chaque chocolat cache une phrase différente, et quand on manges ces chocolats en compagnie le « rituel » dans lequel je pense que tout le monde soit tombé au moins une fois (ceci aussi bon gré mal gré  ;-) c'est de lire à haute voix chacun sa phrase (...on ne sait pas si pour moquerie ou admiration envers la phrase trouvée, la frontière entre l'une ou l'autre attitude est éphémère... ;-).
Et quand l'on trouve une phrase qu'on avais déjà eu on est curieux d'en avoir une autre (...et voilà le bon alibi pour justifier d'avoir envie de manger un autre Bacio!).
Certains phrases sont sympathiques, certains banales
(d'où quand quelqu'un s'exprime avec une évidence, parfois on lui dit « tu parle comme dans les baisers Perugina!!). Évidence ou sagesse que ce soit (et du bon marketing ;-), à la fin, avec un Bacio dans les mains, personne résiste à la curiosité de savoir quelle phrase ça lui est arrivée cette fois.
En Italie les Baci sont très populaires, on en trouves partout dans les commerces, ici en France, peut être qu'il y en a quelque part
(?), mais à présent je n'ai jamais trouvé. Et alors, comme pour toutes les autres choses qui deviennent des raretés pour un(e) expatrié(e) comme moi, je rêvais de m'y mettre, et d'essayer d'en faire maison. Sans la recette originale bien sur, qui est sous copyright de Perugina.
La farce des Baci...

J'ai donc fait un jeu que j'aime particulièrement: faire appel à ma mémoire gustative/olfactive pour reconstruire une recette que je n'ai pas et après réalisation faire goûter à l'autre « mnemo-goûteur » de la maison, pour validation ou correction.
Le verdict sur ce premier essai c'est que au niveau de goût on est tout prêts de l'originale
(..mieux!! ;-)). J'améliorerai la forme, car ces premiers Baci ont une forme plus aplatie que d'habitude. Je suis sure que pour rendre la farce moins moelleuse et leur donner une forme moins aplatie il faut mettre un peu plus de poudre de noisette de ce que j'y ai mis cette fois.
Dans la recette ci-dessous, vous trouvez déjà les doses augmentée et je suis sure que pour vous aussi la préparation de ces chocolats sera une réussite!
Ah, une dernière curiosité: le saviez-vous que le parfum « Bacio » que l'on trouves chez les glaciers italiens - et désormais aussi chez certains glaciers à l'italienne français - est inspiré à la farce de ce fameux chocolat?
INGREDIENTS (pour 19 chocolat Baci)
100 gr
chocolat au lait pâtisserie
20 gr beurre
70 gr noisettes (réduite en poudre) + 19 noisettes entières (1 par chaque chocolat)
1 c. à soupe de pâte à tartiner (Nutella ou autre)
70 gr chocolat noir pâtisserie (64% ou 70% cacao)
PREPARATION
Pour enlever la petite pellicule marron des noisettes, faites-les griller au four (180°) quelque minute, jusqu'à ce qu'elle soient légèrement dorées. Sortez-les du four et enlevez la pellicule en les frottant avec un torchon (une autre méthode c'est de tremper les noisettes dans l'eau tiède pour une nuit, la pellicule partira toute seule quand on frotte les noisettes).
Gardez 19 noisettes entières, et passez les autres noisettes au mixer pour en obtenir une poudre (pas trop fine).
Mettez le chocolat au lait et le beurre dans un cul-de-poule et faites les fondre à bain marie en mélangeant avec une spatule. Sortez du feu et ajoutes-y la poudre de noisette et la pâte à tartiner et mélangez. Faites légèrement tiédir, puis, avec une cuillère à café, prélevez des petites boules de cette farce que vous mettrez sur du papier sulfurisé (ou sur une toile en silicone). Enfoncés légèrement une noisette entière sur chaque boule et mettez cette préparation à refroidir au frigo (vérifiez de temps en temps, chaque boule devra avoir durci).
A ce point, préparez le chocolat pour la couverture: casses le chocolat noir en petits morceaux et faites-le fondre à bain marie, faites -le tiédir légèrement et à l'aide d'une cuillère à soupe, plongez chaque boule (que vous aurez sorti du frigo) dans ce chocolat fondu. Une fois bien enrobée de chocolat noir, placez à nouveau chaque boule sur du papier sulfurisée (ou sur votre toile en silicone) et remettez à nouveau au frigo, jusqu'à ce que les chocolats seront solidifiés.
SUGGESTION
Pour avoir des chocolats encore plus jolis, avec une couverture de chocolat toute brillante comme chez les pro, il faut
tempérer le chocolat. Si vous ne le faites pas, c'est pas grave, au niveau de goût rien ne change, c'est juste une question d'aspect, vos chocolats seront moins brillants. Cette fois, j'avoue que j'ai eu la flemme de tempérer le chocolat de couverture, mais si vous souhaitez vous y mettre: voici les instructions pour tempérer le chocolat publiés par Chocoholic, le site pour les mordus de chocolat :)
...et la noisette cachée

Publié dans Recettes/Mignardises sucrées

Imprimer

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

Participant à cette conversation

Commentaires (48)

Charger les commentaires précédents

Archives

Le site partenaire:

Membre de:

 

Slow Food

 

Logo Blog Appetit Wikio - Top des blogs - Gastronomie Logo 750 grammes aime ce blog

Copyright © 2007 - 2016 Savoirs & Savoirs (Textes et Photos de Silvia Santucci). Tous droits réservés.
Développement Newgle